Brève

​46 % des Français sont abonnés à une plateforme de VOD

Les services de vidéo à la demande (VOD) comme Netflix, OCS ou Canal+Séries se sont fortement développés ces dernières années. Avec le confinement, cette forme de consommation culturelle bat des records. Cela modifiera-t-il durablement et profondément les habitudes culturelles des Français ? 

La consultation de séries et de films à distance sur des plateformes de VOD est en augmentation régulière depuis plusieurs années. En deux ans, ce mode de consommation en ligne a gagné un tiers de nouveaux amateurs. Avec le confinement, la consultation de vidéos a bondi : la dernière semaine de mars, la société NPA conseils comptabilisait 5 millions de connexions quotidiennes à une plateforme. Au total, 46 % des Français sont désormais abonnés à une plateforme payante de VOD, soit 10 points de plus qu’en 2019 acquis sur le seul premier trimestre 2020. 

Main tenant une télécommande devant un écran flouté
Photo de Glenn Carstens-Peters sur Unsplash – CC0

Netflix, plateforme qui occupe à elle seule près des ¾ de ce marché, a vu le nombre de ses abonnés grossir de 16 millions dans le monde au 1er trimestre 2020, bien plus que les 7 millions prévus avant la crise. Mais les autres opérateurs ne sont pas en reste : OCS enregistre plus de 50 % de nouveaux abonnés chez l’opérateur Orange, et Canal+ a également vu augmenter le nombre des nouveaux inscrits – encouragés par une offre gratuite, finalement censurée par le CSA.

Néanmoins, ces chiffres exceptionnels sont à relativiser. Netflix, par exemple, s’attend à de nombreux désabonnements avec le retour des balades en plein air et la réouverture des salles de spectacles. L’arrêt des tournages, qui va occasionner un retard sur la sortie de nouveaux films et séries, est aussi un sujet d’inquiétude : cela ne va-t-il pas décourager les abonnés ? Il faudra donc attendre la fin de l’année 2020 pour savoir si les succès actuels sont davantage qu’un feu de paille.

Par ailleurs, comme le révèle une récente étude Hadopi, la VOD n’a pas conquis de nouveaux publics, même en cette période de confinement. Si la consommation de vidéo à la demande a fortement augmenté, c’est essentiellement parmi les habitués des salles de cinéma ou de films à la télévision et chez les traditionnels amateurs de séries, qui ont intensifié leur consommation. Pour l’essentiel, même en ligne la culture peine à se démocratiser.

Publié le 11/05/2020 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

Logo

Baromètre Médiamétrie de la SVoD 2019

En 2019, près de 9 Français sur 10 connaissent la VOD (86%) et un tiers d’entre eux a utilisé au moins une plateforme au cours de l’année écoulée. Cela représente 18 millions d’individus sur le territoire, soit 5,8 millions de plus en 2 ans.

Logo Hadopi

Consommation de biens culturels dématérialisés en situation de confinement

Le baromètre sur les pratiques culturelles à domicile en période de confinement réalisé par l’Hadopi révèle que 53 % des internautes français placent la consommation des biens culturels en tête des activités indispensables en période de confinement. 62 % des consommateurs de biens culturels déclarent en consommer plus depuis le confinement.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet