Image

Appartient au dossier : Néandertal, un artiste comme les autres ?

Néandertal, un artiste comme les autres ? #2 : Les objets de parure de la grotte du Renne

Dans une grotte de l’Yonne, un ensemble d’artefacts ornementaux, remontant à l’époque néandertalienne, a été découvert. Les Néandertaliens, qui ont vécu de -350 000 à -35 000 ans, ont-ils créé des œuvres d’art ?
Balises vous présente une série de découvertes récentes révélatrices de la capacité de représentation symbolique des Hommes de Néandertal, pour accompagner le cycle de conférences « Dernières nouvelles de la préhistoire » proposé par la Bpi au printemps 2021.

Serie de dents et coquilles percés ou incisés
Objets de parure de la grotte du Renne © Marian Vanhaeren et Michèle Julien

Cliquer en haut à droite pour agrandir l’image.

Découverte en 1939 dans l’Yonne, la grotte du Renne présente des traces d’occupation sur plus de 20 000 ans, ce qui en fait un site archéologique complexe à analyser. Elle est l’un des sites les plus importants du Châtelperronien (-42 000 à -32 000), l’époque des derniers Néandertaliens. À ce titre, elle est emblématique des débats sur les productions et les échanges culturels de l’Homme de Néandertal et de l’Homo sapiens.

Un ensemble d’artefacts unique, comprenant une cinquantaine d’objets de parure (dents d’animaux perforées ou entaillées, pendeloques en ivoire ou en os, coquillages…) a été découvert dans les couches châtelperroniennes de la grotte. Des objets ornementaux dont on ne connaît pas la finalité mais qui témoignent d’une capacité d’abstraction et de représentation symbolique du monde.

Certains scientifiques ont estimé que ces objets proviendraient en réalité de couches plus récentes et se seraient mélangées aux strates châtelperroniennes. D’autres ont émis l’hypothèse que ces objets auraient été ramassés par des Néandertaliens sur des sites occupés par des Homo sapiens, ou qu’ils seraient le fait d’une simple imitation. Ces hypothèses sont infirmées par Marian Vanhearen et une équipe de chercheurs dans Les Objets de parure, un numéro spécial de la revue Paléo, paru en 2019. Ils affirment que « ces parures châtelperroniennes peuvent refléter l’expression d’une culture matérielle symbolique accomplie et autonome ». Cela tend à confirmer l’hypothèse d’échanges culturels bilatéraux entre Sapiens et Néandertal. 

Publié le 12/04/2021 - CC BY-SA 4.0

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet