Dossier

Les hackers ou la culture du libre

Depuis les années 80, les médias ont souvent eu tendance à assimiler hacking et cybercriminalité, contribuant à donner du hacker une image purement négative.

Par Brian Klug, [CC BY-NC 2.0], via Flickr.com

Or le terme « hacker », ni positif ni négatif, recouvre en fait une réalité multiforme : libre circulation des données et des informations, nouvelles formes de contestation politique, philosophie du Do it yourself… 

Publié le 24/01/2013 - CC BY-SA 4.0

Dans ce dossier

Article

Couverture du livre Anonymous
Anonymous par Eneas De Troya [CC-BY-2.0], Wikimedia Commons

24/01/2013

Culture numérique

Contraction de Hacker et Activisme, l'hacktivisme est apparu sur le devant de la scène ces dernières années, avec des événements...

Article

Fab Lab d'Amsterdam
Fab Lab Amsterdam par Rory Hyde [CC-BY-SA-2.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0)], Wikimedia Commons

24/01/2013

Culture numérique

Il existe aujourd'hui une douzaine de Fab Labs en France. Ces ateliers, nés dans les années 2000, incarnent pour certains...

Brève

Imprimante 3D
Par Semenko[CC-BY-SA-3.0 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0)], Wikimedia Commons

24/01/2013

Culture numérique

Depuis quelques mois, l'attention médiatique s'est focalisée sur un objet, symbole de la génération DIY et des hackers-bidouilleurs : l'imprimante...

Article

Portrait de Richard Stallman
Par Sam Williams [ CC-BY-SA-3.0], Wikimedia Commons

24/01/2013

Culture numérique

Les hackers sont, depuis le début de l'informatique et surtout d'Internet, de fervents défenseurs de la libre circulation des données...

Article

Campus du MIT en 1901
Massachusetts Institute of Technology, Boston CREATED/PUBLISHED: c1901. NOTES: Original copyright by Detroit Photographic Co.

24/01/2013

Culture numérique

À l'origine, le hacker est un "bidouilleur", un passionné qui cherche à comprendre comment fonctionnent les outils qu'il utilise et...

Brève

Logo de Telecomix
Par Telecomix [Public domain], Wikimedia Commons

24/01/2013

Culture numérique

C'est le groupe Telecomix, très engagé dans le combat pour la liberté d'expression, qui a le plus "hacktivement" pris part...

Bibliographie du dossier

Couverture du livre Anonymous

Anonymous : pirates informatiques ou altermondialistes numériques ? Peuvent-ils changer le monde ?

Frédéric Bardeau
Fyp éditions, 2011

Ce livre offre une présentation du groupe d’activistes numériques baptisé les Anonymous. Qui sont-ils et comment sont-ils organisés ? Sont-ils seulement des petits génies du Web au service du « lol » ou portent-ils un véritable message politique ? À contre-courant des préjugés et des fantasmes qu’ils suscitent, l’auteur s’attache à analyser le mouvement en profondeur.

À la Bpi, niveau 2, 320.9 BAR

Couverture du livre Devenir média

Devenir média : l'activisme sur Internet, entre défection et expérimentation

Olivier Blondeau
Amsterdam, 2007

Pour certains altermondialistes, militants de la cause des sans-papiers, écologistes et ou activistes de l’anticopyright ou du logiciel libre, l’Internet est un laboratoire d’expérimentation politique. Olivier Blondeau propose dans cet ouvrage une approche qui croise les apports de la science politique et de la communication, de la sociologie pragmatique et des théories de l’action collective.

À la Bpi, niveau 2, 301.56 BLON

Couverture du livre Hacker's Guide

Hacker's Guide

Éric Charton
Pearson, 2011

Présentation de tous les secrets du hacking pour mieux se protéger : où trouver les outils et quelle famille d’utilitaires pour le hacking, comment faire preuve d’imagination pour attaquer un PC, un réseau…, les outils pour « casser » des mots de passe, identifier une faille de sécurité et pénétrer un système. Un guide pour apprendre toutes les techniques du “cracker” afin de s’en protéger.

À la Bpi, niveau 2, 681.40 CHA

Couverture du livre La bataille du logiciel libre

La Bataille du logiciel libre : 10 clés pour comprendre

Thierry Noisette
La Découverte,

L’informatique est devenu le champ d’une bataille opposant les partisans du logiciel libre aux multinationales dont la fortune repose sur les logiciels propriétaires, bataille symbolisée par l’affrontement entre Linux et Microsoft.

Qui fabrique les logiciels libres ? Répondent-ils vraiment aux besoins du grand public ? Quels sont les enjeux géopolitiques du libre ?

À la Bpi, niveau 2, 681 PER

Couverture du livre la guerre civile numérique de Paul Jorion

La Guerre civile numérique

Paul Jorion
Textuel, 2011

L’essor d’Internet engendre des oppositions inédites aux pouvoirs traditionnels. Paul Jorion analyse ce phénomène avec l’exemple des insurrections contre l’ordre établi (Tunisie, Égypte, etc.), de Wikileaks ou des luttes entre blogueurs et journalistes, sous la forme d’entretiens critiques et engagés avec Régis Meyran. Anthropologue et chercheur en sciences sociales et en économie, Paul Jorion fut l’un des rares économistes à avoir prévu la crise des subprimes en 2007.

À la Bpi, niveau 2, 301.56 JOR

Couverture du livre L'éthique Hacker

L'Éthique hacker et l'esprit de l'ère de l'information

Pikka Himanen
Éxils, 2001

Le hacker est souvent considéré comme un voyou d’Internet. Le philosophe finlandais le voit plutôt comme un personnage incontournable des sociétés occidentales, citoyen modèle de l’ère de l’information, véritable moteur d’une profonde mutation sociale. Il s’oppose donc radicalement à l’éthique protestante de Max Weber en référence à son essai L’éthique protestante et l’esprit du capitalisme.

L'Histoire secrète de Wikileaks : enquête sur la première grande affaire d'espionnage du XXIe siècle

Julien Laurent
City éditions,

L’affaire Wikileaks a donné lieu à la plus grande histoire d’espionnage du XXIe siècle. Elle a ébranlé le monde diplomatique international au profit d’un objectif : rendre la politique transparente. Mais qui est Julian Assange ? Qui sont ses partenaires ? Comment les gouvernements réagissent-ils ? Ce document d’investigation dévoile les dessous de l’affaire.

Makers : la nouvelle révolution industrielle

Chris Anderson

L’ex-patron du magazine anglo-saxon Wired, dédié aux nouvelles technologies, s’attache à démontrer dans ce livre que nous sommes à l’aube d’une nouvelle révolution industrielle, rendue possible par le développement des imprimantes 3D à bas coût. Comme au début des années quatre-vingt, avec la généralisation des ordinateurs individuels, la démocratisation des machines de fabrication, liée à la puissance du Web, apporta des changements de société déterminants dans les années à venir.

Couverture du livre Richard Stallman

Richard Stallman et la révolution du logiciel libre : une biographie autorisée

Sam Williams
Eyrolles, 2010

Mathématicien et informaticien récompensé par la fondation McArthur en 1990, Richard Stallman est le fondateur du mouvement à l’origine du logiciel libre. Sam Williams nous livre ici sa biographie autorisée sur ce personnage intègre aux allures de prophète, revue et corrigée par Monsieur Stallman en personne.

À la Bpi, niveau 2, 681(091) STA

Couverture de V pour Vendetta

V pour Vendetta

Moore Alan
Urban Comics, 2012

En 1997, l’Angleterre est dirigée par un gouvernement fasciste et vit dans la paranoïa et la surveillance. Un homme décide de se dresser contre l’oppression. Derrière son masque souriant, il répond au nom de V, pour vérité, valeurs et vendetta. Cette série de bande dessinée a été réalisée entre 1982 et 1990.

À la bpi, espace nouvelle génération

Lien vers l'article de Rue89

Anonymous : derrière le masque, des hackers révolutionnaires

Ils n’ont que trois ans et ils font peur aux plus grandes puissances, des États-Unis à l’Iran en passant par le Royaume-Uni, mais aussi aux firmes multinationales.
Lire l’article sur Rue89

Lien vers l'article sur Telerama.fr

Avec le suicide d'Aaron Swartz, le MIT a-t-il perdu son âme ?

Il y a quelques mois, j’ai eu la chance de passer plusieurs jours au Massachusetts Institute of Technology (MIT), à Cambridge – aux portes de Boston –, pour un reportage au sein d’un des nombreux laboratoires de recherche. Un plaisir de journaliste, et une grosse claque !
Lire l’article sur Telerama.fr

En hommage à Aaron Swartz, en route vers le paradis des geeks

De toutes les informations d’un week-end chargé, du ciel malien au pavé parisien, celle qui m’a le plus ému est venue d’Amérique : le suicide d’un jeune homme de 26 ans, Aaron Swartz, petit génie du Web et homme engagé.Je ne le connaissais pas personnellement, et son nom m’était vaguement familier.
Lire l’hommage de Pierre Haski sur Rue89