Dossier

Arts - Sciences et techniques

4 pionniers de la photographie animalière

Scientifiques, inventeurs, explorateurs, artistes, écologistes, les premiers photographes animaliers sont d’audacieux touche-à-tout, qu’ils se nomment Marey, Kearton, Schillings ou Painlevé. Balises vous présente leur parcours pour accompagner l’exposition du photographe allemand Jochen Lempert, qui se tient au Centre Pompidou de mai à septembre 2022.

Richard and Cherry Kearton en train de photographier un nid d'oiseaux. National Media and Science Museum, UK via Wikimedia Commons

Il faut attendre 1870 pour découvrir les premières photographies d’animaux vivants car, auparavant, la faible sensibilité des émulsions obligeait à respecter un temps de pose trop long. Sur les clichés que l’explorateur, chasseur et photographe James Chapman rapporte du Zambèze dès les années 1850, par exemple, les animaux sont bien présents… mais ils sont morts.

Dans les années 1880, le médecin Étienne-Jules Marey invente, pour étudier les mouvements des êtres vivants, un fusil photographique portable et le premier mode rafale de l’histoire : la chronophotographie. Progressivement, les obturateurs sont de plus en plus rapides, permettant de saisir un mouvement vif, et les appareils deviennent aisément transportables. Les photographes peuvent désormais emporter leur matériel sur des terrains peu accessibles.

Le photographe Cherry Kearton et son frère naturaliste Richard Kearton photographient ainsi, dès la fin du 19e siècle, en haut des arbres et à flanc de falaise. À la même période, le chasseur Carl Georg Schillings rapporte d’Afrique de l’Est des images de grands fauves prises de nuit, tandis que le biologiste Jean Painlevé parvient à photographier de microscopiques détails, souvent sur des animaux marins. Au tournant du 20e siècle, ils ne sont pas les seuls à photographier des animaux dans les plus improbables conditions – on peut citer l’expert forestier Frederick Walter Champion, l’artiste Arthur Radclyffe Dugmore, ou encore Louis Rousseau, premier photographe du Museum national d’histoire naturelle à Paris.

La photographie animalière se développe considérablement tout au long des 20e et 21e siècles, avec des objectifs à la fois scientifiques, plastiques, et de préservation de la faune. Le photographe allemand Jochen Lempert est l’un de ses représentants de nos jours. Pour accompagner l’exposition que lui consacre le Centre Pompidou de mai à septembre 2022, Balises vous propose de découvrir quatre pionniers qui ont fait avancer les techniques de photographie animalière et l’histoire de la photographie en général.

Publié le 04/07/2022 - CC BY-SA 4.0

Dans ce dossier

Image

Chronophotographie de l'atterrissage d'un pélican

04/07/2022

Arts - Sciences et techniques

Étienne-Jules Marey, né en 1830 et mort en 1904, est un médecin passionné par les mouvements des êtres vivants. Afin...

Image

oisillons au nid
Bébés éperviers au nid, par Richard Keaton, Internet Archive Book Images, No restrictions, via Wikimedia Commons

11/07/2022

Arts

Les frères Kearton, ornithologues britanniques et passionnés de nature, sont les premiers à photographier un nid en 1892. Ils publient...

Image

Photographie en noir et blanc d'un marabout et d'un vautour sur des rochers
« Deux habitants du veld qui ont rejoint mon campement et sont désormais au jardin zoologique de Berlin ». Carl Georg Schillings, In Wildest Africa, Harper & Brothers, 1907, p. 599. Domaine public via archive.org

18/07/2022

Arts

Chasseur, naturaliste et photographe, l’Allemand Carl Georg Schillings (1865-1921) réalise de nombreux clichés d’animaux sauvages au cours de ses expéditions en...

Image

Le rostre d'une crevette au microscope
Jean Painlevé assisté d’Éli Lotar, Rostre sur le nez de la crevette [Crevettes], 1929-1931, Photogramme, Fonds photographique Bouqueret-Rémy

25/07/2022

Arts - Sciences et techniques

Jean Painlevé réalise à partir des années vingt plus de deux cents films scientifiques documentant les modes de vie des...