Analyse

Appartient au dossier : Les migrations aujourd’hui

Femmes et migrations
Les migrations éclairées par le genre

Une sélection de cinq ressources pour recontextualiser un sujet d’actualité, en souligner les enjeux et les problématiques.

Des femmes syriennes font la queue pour s'enregistrer auprès d'un bureau, à l'extérieur d'Arsal
Lebanese Town Opens its Doors to Newly Arrived Syrian Refugees [CC BY-NC 2.0] via Flick’r, 2013

Aujourd’hui dans le monde, un migrant sur deux est une femme. Phénomène peu connu, cette féminisation des migrations est devenue particulièrement visible depuis la crise de l’été 2015 et l’arrivée de nombreuses réfugiées syriennes. Urgence de fuir les violences, quête d’indépendance, recherche de conditions de travail meilleures, trajectoire solitaire ou projet familial… Les migrations féminines soulèvent des enjeux spécifiques liés au genre. Ces problématiques sont bien présentées dans l’infographie ci-dessous, élaborée par l’Organisation internationale pour les migrations à l’occasion de la journée internationale des femmes, le 8 mars 2015, afin d’alerter la communauté internationale.

Infographie présentant en huit points les objectifs de l'IOM

© International Organization for Migration (IOM), 2015

Publié le 28/01/2016 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

Ce grand reportage initié par le média francophone TV5 Monde s’appuie sur des données chiffrées récentes. C’est une analyse de la spécificité des migrations des femmes dans la problématique actuelle des réfugiés. Les portraits de femmes évoqués dans la vidéo donnent accès à la diversité des raisons du départ et des difficultés du parcours. Une expérience d’intégration réussie en Angleterre ouvre sur la question de l’accueil de ces femmes à leur arrivée.

Raisons et routes de l'exil

Ce grand reportage initié par le média francophone TV5 Monde s’appuie sur des données chiffrées récentes. C’est une analyse de la spécificité des migrations des femmes dans la problématique actuelle des réfugiés. Les portraits de femmes évoqués dans la vidéo donnent accès à la diversité des raisons du départ et des difficultés du parcours. Une expérience d’intégration réussie en Angleterre ouvre sur la question de l’accueil de ces femmes à leur arrivée.

En octobre 2015, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés alerte sur l’imminence d’une seconde crise des migrants en Amérique centrale. L’étude Women on the run (femmes en fuite), fait état de dizaines de milliers de femmes originaires du Salvador, du Honduras, du  Guatemala et de quelques régions du Mexique fuyant la violence des gangs, souvent seules. Si certaines parviennent jusqu’aux États-Unis, la plupart demandent l’asile dans les pays voisins. Pour en savoir plus sur cette crise régionale, retrouvez sur Balises le dossier consacré à l’exposition “Amexica”.

Femmes en fuite : la crise des migrantes en Amérique centrale

En octobre 2015, l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés alerte sur l’imminence d’une seconde crise des migrants en Amérique centrale. L’étude Women on the run (femmes en fuite), fait état de dizaines de milliers de femmes originaires du Salvador, du Honduras, du  Guatemala et de quelques régions du Mexique fuyant la violence des gangs, souvent seules. Si certaines parviennent jusqu’aux États-Unis, la plupart demandent l’asile dans les pays voisins. Pour en savoir plus sur cette crise régionale, retrouvez notre programmation consacrée à “Amexica”.

Outre ses activités d’assistance juridique auprès des étrangers, la Cimade veut améliorer le regard des sociétés vis à vis des personnes migrantes. La publication du guide “Conjuguer la migration au féminin”, réalisé pour le festival Migrant’scène en 2013, permet de confronter nos idées reçues à la réalité. Non seulement les femmes bougent, mais celles qui arrivent en Europe sont souvent très qualifiées. Ce document fait aussi une analyse comparée très claire de la prise en compte par les États des risques propres aux femmes pour l’obtention du statut de réfugié.

Conjuguer la migration au féminin, avec la CIMADE

Outre ses activités d’assistance juridique auprès des étrangers, la Cimade veut améliorer le regard des sociétés vis à vis des personnes migrantes. La publication du guide “Conjuguer la migration au féminin”, réalisé pour le festival Migrant’scène en 2013, permet de confronter nos idées reçues à la réalité. Non seulement les femmes bougent, mais celles qui arrivent en Europe sont souvent très qualifiées. Ce document fait aussi une analyse comparée très claire de la prise en compte par les États des risques propres aux femmes pour l’obtention du statut de réfugié.

Quelles sont les réponses spécifiques des pouvoirs publics pour les besoins des femmes immigrées en France? Le site du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes donne les premiers éléments de réponse en matière de lutte contre les inégalités et d’accès à l’information et aux droits. L’action publique est notamment relayée par le réseau national des centres d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF).

Une action publique spécifique en France?

Quelles sont les réponses spécifiques des pouvoirs publics pour les besoins des femmes immigrées en France? Le site du ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes donne les premiers éléments de réponse en matière de lutte contre les inégalités et d’accès à l’information et aux droits. L’action publique est notamment relayée par le réseau national des centres d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF).

Longtemps invisibles, les migrations féminines font désormais l’objet de recherches. Ainsi, la Revue Européenne des Migrations Internationales et la revue Hommes et Migrations ont chacune consacré un numéro à ces questions en 2015, consultables librement à la Bpi. De la collecte des récits au croisement des disciplines concernées (sociologie, histoire, politique, arts…) ces ressources nous donnent les clefs pour comprendre et mettre en perspective les débats actuels, comme nous y invite l’éditorial ci-contre.

Les migrations, nouvel objet des études de genre

Longtemps invisibles, les migrations féminines font désormais l’objet de recherches. Ainsi, la Revue Européenne des Migrations Internationales et la revue Hommes et Migrations ont chacune consacré un numéro à ces questions en 2015, consultables librement à la Bpi. De la collecte des récits au croisement des disciplines concernées (sociologie, histoire, politique, arts…) ces ressources nous donnent les clefs pour comprendre et mettre en perspective les débats actuels, comme nous y invite l’éditorial ci-contre.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet