Brève

Appartient au dossier : Le féminisme a de l’avenir

14 % de femmes dans les studios de développement de jeu vidéo

Le jeu vidéo est issu d’une double culture, celle de la création artistique et celle de la technologie. Dans ces domaines, les femmes sont sous-représentées. Rien d’étonnant à ce qu’elles ne soient que 14 % à travailler pour des studios de développement de jeu vidéo, comme le constate le baromètre 2020 du SNJV (Syndicat national du jeu vidéo). Elles y occupent le plus souvent des fonctions liées à l’image, à l’édition et au support et sont peu présentes au niveau de la programmation.
À l’occasion du cycle de rencontres sur le féminisme organisé par la Bibliothèque publique d’information en 2021, Balises vous propose de revenir sur la place des femmes dans l’industrie du jeu vidéo.

femme jouant à un jeu vidéo virtuel
CC0 Public Domain

Peu de femmes choisissent de suivre des formations scientifiques et technologiques après leur baccalauréat et seulement 27 % sont présentes dans les filières liées au numérique. Les stéréotypes de genre sont une des raisons de cette faible représentation. Les cursus liés aux métiers du jeu vidéo comptent peu d’étudiantes. En 2020, les 25 % de femmes qui composent l’effectif des écoles de jeu vidéo, se répartissent dans trois sous-domaines : le design, l’image et la technologie. Elles ne sont que 5 % à encadrer une équipe.

Selon l’association Women in Games France, plusieurs facteurs peuvent expliquer ces chiffres. Les métiers du jeu vidéo sont méconnus des femmes. Le jeu vidéo véhicule une image très masculine du secteur, liée notamment à la partie programmation et développement. Il y a également un manque d’information sur les formations existantes dans l’industrie du jeu vidéo.

Avec l’arrivée d’une nouvelle génération de joueuses, la tendance est en train de changer. Des femmes se font une place et un nom dans les domaines du game design et de la production artistique. On peut citer Céline Tellier, directrice et cofondatrice de Wild Sheep Studio et game designer sur Dofus Arena et Wakfu ou Gabrielle Schrager pour son travail sur Beyond Good and Evil 2 et Assassin’s Creed Syndicate.

Publié le 04/01/2021 - CC BY-SA 4.0

Sélection de références

Women in Games France (Association)

Women in Games France est une association professionnelle œuvrant pour la mixité dans l’industrie du jeu vidéo en France. Elle s’est fixée comme objectif de doubler le nombre de femmes et de personnes non-binaires en dix ans. L’association mène des actions à travers quatre axes principaux : améliorer la visibilité des femmes et des non-binaires de l’industrie, communiquer auprès des jeunes filles sur les métiers du jeu vidéo, faciliter le réseautage et sensibiliser les acteurs du secteur à l’intérêt de la mixité.

Genre et jeux vidéo

Fanny Lignon
Presses universitaires du Midi, 2015

Cet ouvrage analyse la représentation du masculin et du féminin dans la pratique du jeu vidéo, en étudiant l’imaginaire du jeu et la personnalité des joueurs ou joueuses.

À la Bpi, niveau 2, 301.45 GEN

Baromètre annuel du jeu vidéo en France, édition 2020

Le baromètre 2020 du jeu vidéo en France est basé sur une enquête réalisée entre le 17 juin et le 9 septembre 2019 auprès de 1 131 structures (hors associations, dispositifs d’accompagnement et établissements d’enseignement) via un questionnaire auto-administré en ligne.

Rédiger un commentaire

Les champs signalés avec une étoile (*) sont obligatoires

Réagissez sur le sujet